9/52 - Projet 52 / Project 52
9/52 - Projet 52 / Project 52
8/52 - Projet 52 / Project 52Le thème de cette semaine ne m'a pas inspiré le moins du monde. "Composition", c'est trop vague. Des règles de composition, il y en a plein alors c'est déjà difficile d'en choisir une et de l'appliquer. J'ai pensé composer une image, mais toujours pas d'inspiration. Ma peluche Comotu, peut-être, à la limite. Nah! J'ai préféré passer du temps au fourneau et faire une "composition" culinaire. C'était délicieux!---This week's theme did not inspire me, at all. "Composition" is too vague. There are so many composition rules, which one to pick and how to to illustrate it? I thought composing an image: still no inspiration. My teddy bear Comotu, maybe, as a last-resort. Nah! I prefered spending time at the stove and create a culinary "composition" instead. It was delicious!
8/52 - Projet 52 / Project 52Le thème de cette semaine ne m'a pas inspiré le moins du monde. "Composition", c'est trop vague. Des règles de composition, il y en a plein alors c'est déjà difficile d'en choisir une et de l'appliquer. J'ai pensé composer une image, mais toujours pas d'inspiration. Ma peluche Comotu, peut-être, à la limite. Nah! J'ai préféré passer du temps au fourneau et faire une "composition" culinaire. C'était délicieux!---This week's theme did not inspire me, at all. "Composition" is too vague. There are so many composition rules, which one to pick and how to to illustrate it? I thought composing an image: still no inspiration. My teddy bear Comotu, maybe, as a last-resort. Nah! I prefered spending time at the stove and create a culinary "composition" instead. It was delicious!
7/52 - Projet 52 / Project 52Je n'ai pas eu besoin d'aller bien loin pour aller chercher mon sujet de la semaine. Je suis, depuis l'an dernier, un adepte du crochet. J'adore travailler avec les fibres et les points de crochet me permettent de créer des textures à volonté. J'ai simplement pris le projet de crochet sur lequel je travaille actuellement. Il s'agit d'une couverture de bébé que je confectionne pour un couple d'amis qui viennent tout juste d'avoir une addition à leur famille. Pour le reste, j'ai joué de la lumière pour en révéler toute la richesse. Une lumière directe, crue, rapprochée.---I didn't have to look far to find my subject this week. Since last year, I'm a crocheter. I love working fibers and the many stitches allow me to create texture at will. I simply photographed my current project : a baby blanket for a friend couple that just added a soul to their familly. I simply played with light to reveal all the richness lying within. A direct, crude, close light.
7/52 - Projet 52 / Project 52Je n'ai pas eu besoin d'aller bien loin pour aller chercher mon sujet de la semaine. Je suis, depuis l'an dernier, un adepte du crochet. J'adore travailler avec les fibres et les points de crochet me permettent de créer des textures à volonté. J'ai simplement pris le projet de crochet sur lequel je travaille actuellement. Il s'agit d'une couverture de bébé que je confectionne pour un couple d'amis qui viennent tout juste d'avoir une addition à leur famille. Pour le reste, j'ai joué de la lumière pour en révéler toute la richesse. Une lumière directe, crue, rapprochée.---I didn't have to look far to find my subject this week. Since last year, I'm a crocheter. I love working fibers and the many stitches allow me to create texture at will. I simply photographed my current project : a baby blanket for a friend couple that just added a soul to their familly. I simply played with light to reveal all the richness lying within. A direct, crude, close light.
6/52 - Projet 52 / Project 52Comme la majorité des photographes, je déteste quand mes photos sont floues. Mais il y a flou et flou, entendons-nous! Le flou résultant d'une mauvaise mise au point est une chose indésirable, il va sans dire. Sauf qu'en photographie, il existe plusieurs types de flous, certains plus désirables que d'autres. Je me suis demandé quel sorte de flou illustrer : le flou de mouvement, le flou de la longue exposition, le flou d'un zoom que l'on bouge pendant l'exposition ou le flou résultant d'une profondeur de champ limitée? Le plus esthétique est ce dernier et c'est lui que j'ai choisi de publier. Pour un maximum d'effet, j'ai utilisé ma lentille la plus lumineuse, celle qui permet une ouverture de F1,8. À cette ouverture, la profondeur de champ est limitée à environ 1 cm. Tout le reste est plus ou moins flou.---Like most photographers, I hate blurry photos. This being said, there are all kinds of blurs, some more desirable than others. The least desirable one being the out of focus blur. I wondered what kind of blur I was going to illustrate : mouvement blur, long exposure blur, zoom blur or short depth of field blur? The later being the most esthetic, that's the one I picked to publish. For a maximum effect, I used my brightess lens, the one that allows up to F1.8. At this setting, the depth of field is limited to less than half of an inch. Everything else is more or less blurry.
6/52 - Projet 52 / Project 52Comme la majorité des photographes, je déteste quand mes photos sont floues. Mais il y a flou et flou, entendons-nous! Le flou résultant d'une mauvaise mise au point est une chose indésirable, il va sans dire. Sauf qu'en photographie, il existe plusieurs types de flous, certains plus désirables que d'autres. Je me suis demandé quel sorte de flou illustrer : le flou de mouvement, le flou de la longue exposition, le flou d'un zoom que l'on bouge pendant l'exposition ou le flou résultant d'une profondeur de champ limitée? Le plus esthétique est ce dernier et c'est lui que j'ai choisi de publier. Pour un maximum d'effet, j'ai utilisé ma lentille la plus lumineuse, celle qui permet une ouverture de F1,8. À cette ouverture, la profondeur de champ est limitée à environ 1 cm. Tout le reste est plus ou moins flou.---Like most photographers, I hate blurry photos. This being said, there are all kinds of blurs, some more desirable than others. The least desirable one being the out of focus blur. I wondered what kind of blur I was going to illustrate : mouvement blur, long exposure blur, zoom blur or short depth of field blur? The later being the most esthetic, that's the one I picked to publish. For a maximum effect, I used my brightess lens, the one that allows up to F1.8. At this setting, the depth of field is limited to less than half of an inch. Everything else is more or less blurry.
5/52 - Projet 52 / Project 52La lumière, thème de la semaine. Ma première réflexion sur ce thème a été : "Pas de lumière, pas de photo! De la lumière, il y en a sur toutes les photos." Je dis parfois que la photographie me permet de peindre avec la lumière, alors que je n'ai aucun talent pour peindre ou dessiner autrement. Par chance, ce thème tombe lorsqu'il y a encore les décorations du temps des fêtes. J'en ai profité. J'avoue qu'elle est facile.---Light, this week's theme. I first thought : "No light, no photo! There is light on every single photo." I sometimes say that photography allows me to paint with light, when I have no talent to paint or draw otherwise. Lucky me, this theme is on my list when the holiday's decorations are still on display. I took the opportunity. I admit, it is the easy way out of this one.
5/52 - Projet 52 / Project 52La lumière, thème de la semaine. Ma première réflexion sur ce thème a été : "Pas de lumière, pas de photo! De la lumière, il y en a sur toutes les photos." Je dis parfois que la photographie me permet de peindre avec la lumière, alors que je n'ai aucun talent pour peindre ou dessiner autrement. Par chance, ce thème tombe lorsqu'il y a encore les décorations du temps des fêtes. J'en ai profité. J'avoue qu'elle est facile.---Light, this week's theme. I first thought : "No light, no photo! There is light on every single photo." I sometimes say that photography allows me to paint with light, when I have no talent to paint or draw otherwise. Lucky me, this theme is on my list when the holiday's decorations are still on display. I took the opportunity. I admit, it is the easy way out of this one.
4/52 - Projet 52 / Project 52La règle des tiers est une règle de composition. Imaginez séparer une photo en trois tant horizontalement que verticalement. Cette règle demande que le point d'intérêt de la photo se retrouve au croisement de ces tiers imaginaires. C'est une règle que j'utilise très souvent dans la composition de mes photos. Sur la photo de ce chat-de-neige, l'oeil gauche du chat se retrouve au croisement exact du tiers supérieur et du tiers droit de la photo.----------The rule of thirds is a composition rule. Imagine dividing a photograph in three vertically and horizontally. According to this rule, the photo's focal point should be at the crossing of those imaginary lines. I use this rule very often when framing my pictures. On this snowcat photo, the left eye of the cat is positionned exactly at the crossing of the top third and the rightmost third.
4/52 - Projet 52 / Project 52La règle des tiers est une règle de composition. Imaginez séparer une photo en trois tant horizontalement que verticalement. Cette règle demande que le point d'intérêt de la photo se retrouve au croisement de ces tiers imaginaires. C'est une règle que j'utilise très souvent dans la composition de mes photos. Sur la photo de ce chat-de-neige, l'oeil gauche du chat se retrouve au croisement exact du tiers supérieur et du tiers droit de la photo.----------The rule of thirds is a composition rule. Imagine dividing a photograph in three vertically and horizontally. According to this rule, the photo's focal point should be at the crossing of those imaginary lines. I use this rule very often when framing my pictures. On this snowcat photo, the left eye of the cat is positionned exactly at the crossing of the top third and the rightmost third.
3/52 - Projet 52 / Project 52J'ai le privilège d'habiter près d'un des plus beaux jardins du monde : le Jardin botanique de Montréal. J'aime lui rendre visite aussi souvent que possible parce que c'est un lieu qui m'inspire et qui me "recharge les batteries". Chaque visite est unique puisque la nature change au gré des saisons. Je me suis vraiment creusé les méninges pour imaginer comment je pourrais lui rendre justice, particulièrement en hiver. Méchant défi! J'avais aussi oublié les difficultés engendrées par la neige : on oublie le mode automatique puisque le mode manuel est de rigueur dans de telles circonstances. De plus, le Jardin est si grand, quel endroit choisir? J'ai pensé prendre le banc où je préfère m'asseoir à chaque visite. Celui près de l'étang, à côté du Jardin des Premières-Nations, avec sa vue imprenable. Sauf que... le banc a été déplacé et la vue est beaucoup moins spectaculaire en hiver. Mais voilà que j'ai eu la chance de croiser ce couple, assis au Jardin japonais, en contemplation. J'avais trouvé mon image!---I have the chance to live close to one of the most beautiful gardens in the world : Montreal's Botanical Garden. I enjoy visiting it as often as I can because it is a place that inspires me and where I can "recharge my batteries". Each visit is unique since the nature evolves over time and seasons. I really wondered how I was going to do it justice, especially in winter. What a challenge! I also had forgotten how difficult it is to take pictures with snow : bye bye automatic mode and hello to manual settings. The garden being so vast and diverse brought another question : which part should I photograph? I thought I was going to picture my favorite bench, the one I use on every visit. The one near the pond, right next to the First Nations Garden, with the amazing view. I wasn't counting on it being removed and how the view is way more ordinary during winter. Good luck made me come across this couple, sitting in the Japanese Garden, in contemplation. I had found my image!
3/52 - Projet 52 / Project 52J'ai le privilège d'habiter près d'un des plus beaux jardins du monde : le Jardin botanique de Montréal. J'aime lui rendre visite aussi souvent que possible parce que c'est un lieu qui m'inspire et qui me "recharge les batteries". Chaque visite est unique puisque la nature change au gré des saisons. Je me suis vraiment creusé les méninges pour imaginer comment je pourrais lui rendre justice, particulièrement en hiver. Méchant défi! J'avais aussi oublié les difficultés engendrées par la neige : on oublie le mode automatique puisque le mode manuel est de rigueur dans de telles circonstances. De plus, le Jardin est si grand, quel endroit choisir? J'ai pensé prendre le banc où je préfère m'asseoir à chaque visite. Celui près de l'étang, à côté du Jardin des Premières-Nations, avec sa vue imprenable. Sauf que... le banc a été déplacé et la vue est beaucoup moins spectaculaire en hiver. Mais voilà que j'ai eu la chance de croiser ce couple, assis au Jardin japonais, en contemplation. J'avais trouvé mon image!---I have the chance to live close to one of the most beautiful gardens in the world : Montreal's Botanical Garden. I enjoy visiting it as often as I can because it is a place that inspires me and where I can "recharge my batteries". Each visit is unique since the nature evolves over time and seasons. I really wondered how I was going to do it justice, especially in winter. What a challenge! I also had forgotten how difficult it is to take pictures with snow : bye bye automatic mode and hello to manual settings. The garden being so vast and diverse brought another question : which part should I photograph? I thought I was going to picture my favorite bench, the one I use on every visit. The one near the pond, right next to the First Nations Garden, with the amazing view. I wasn't counting on it being removed and how the view is way more ordinary during winter. Good luck made me come across this couple, sitting in the Japanese Garden, in contemplation. I had found my image!
2/52 - Projet 52 / Project 52Le restaurant où je me suis marié a changé de nom et de décor depuis, marquant le temps qui passe. Le propriétaire et la cuisine demeurent les mêmes avons nous découvert lors de notre visite annuelle pour notre anniversaire. J'ai ajouté une touche lumineuse à leur nouvelle enseigne pour rendre la photo un peu plus intéressante.-----Time passes and so the restaurant where we exchanged vows has a new name and a new decor. On our yearly traditional visit to celebrate our wedding anniversary we happily discovered that the owner and the cuisine remain unchanged. I added a luminous touch to their signs to make the photo somewhat more interesting.
2/52 - Projet 52 / Project 52Le restaurant où je me suis marié a changé de nom et de décor depuis, marquant le temps qui passe. Le propriétaire et la cuisine demeurent les mêmes avons nous découvert lors de notre visite annuelle pour notre anniversaire. J'ai ajouté une touche lumineuse à leur nouvelle enseigne pour rendre la photo un peu plus intéressante.-----Time passes and so the restaurant where we exchanged vows has a new name and a new decor. On our yearly traditional visit to celebrate our wedding anniversary we happily discovered that the owner and the cuisine remain unchanged. I added a luminous touch to their signs to make the photo somewhat more interesting.
1/52 - Projet 52 / Project 52J'ai d'abord pensé que des trombones ne constituaient pas un sujet original. Je travaille de la maison depuis le début de la pandémie et j'ai profité du temps des fêtes pour remettre un peu d'ordre dans mon espace bureau. Alors je me suis dit qu'au contraire, le sujet était très actuel pour moi et qu'il est normal que ce soit la seule chose qui me vienne à l'esprit.Il s'agit de ma première photo de ce défi que je me suis lancé à moi-même de publier une photo par semaine pour les 52 semaines que durera 2021.Bonne année à toutes et à tous!---I first thought paper clips were not an original subject. I've been working from home since the beginning of the pandemic and I took advantage of the holiday break to reorganize my office space. So, I figured it was only normal and very timely for me to have office supplies in mind.This is my first photo for the challenge I took up to publish one picture per week for 2021's 52 weeks.Happy New Year to all!
1/52 - Projet 52 / Project 52J'ai d'abord pensé que des trombones ne constituaient pas un sujet original. Je travaille de la maison depuis le début de la pandémie et j'ai profité du temps des fêtes pour remettre un peu d'ordre dans mon espace bureau. Alors je me suis dit qu'au contraire, le sujet était très actuel pour moi et qu'il est normal que ce soit la seule chose qui me vienne à l'esprit.Il s'agit de ma première photo de ce défi que je me suis lancé à moi-même de publier une photo par semaine pour les 52 semaines que durera 2021.Bonne année à toutes et à tous!---I first thought paper clips were not an original subject. I've been working from home since the beginning of the pandemic and I took advantage of the holiday break to reorganize my office space. So, I figured it was only normal and very timely for me to have office supplies in mind.This is my first photo for the challenge I took up to publish one picture per week for 2021's 52 weeks.Happy New Year to all!
Back to Top