Aller au contenu

Parcours photographique

Popol photographe
crédit photo : Josée Lapointe

BEAU !

C’est le premier mot qui est sorti de ma bouche. Depuis, je n’ai pas cessé de m’extasier devant la beauté du monde. Grâce à la photographie, j’attrape au vol quelques images et les fige. Comme des cailloux ramassés au fil du chemin, que l’on chérit, que l’on polit, mais surtout, que l’on conserve précieusement.

J’ai commencé à faire de la photographie à l’âge de 12 ans. J’empruntais la caméra de mon père qui l’avait acheté sur les conseils de mon frère : une Pentax K-1000. Un bon modèle de base et robuste avec son boîtier métallique.  Plus tard, comme j’étais plus porté sur le para que sur le scolaire, surtout dans mes années au CEGEP,  je me suis inscrit à une série d’ateliers d’initiation à la photographie. J’y ai appris les rudiments du développement photo en chambre noire et quelques techniques de prise de vue. Le petit groupe que nous formions a tellement aimé ça que nous avons demandé au CEGEP d’offrir une suite à ces ateliers. Une fois la deuxième série finie, nous ne voulions toujours pas nous arrêter. Nous avons alors fondé le club photo Phot-Î-les ainsi nommé en l’honneur des les îles de Sorel.

J’ai quitté la région (et le club photo par la même occasion) mais la piqûre pour la photo avait fait de moi un mordu. Une fois bien établi à Montréal, je me suis inscrit à un cours du soir en photographie commerciale offert au Collège de photographie Marsan par curiosité. Une fois le cours complété, j’ai trouvé que j’avais pas appris grand chose de plus qu’aux ateliers qui ont mené à la création du club Phot-Î-les . J’ai donc pris un deuxième cours. Puis un troisième. Et ainsi de suite pendant trois ans, complétant ainsi le programme. Pendant mes années à Marsan et celles qui suivirent, j’ai exécuté quelques contrats de photographie par-ci, par-là. Je tâtais le terrain. Malgré ces quelques contrats et même quelques photos publiées, je n’ai pas poursuivie la voie de la photographie professionnelle.

Depuis, je continue à prendre des photos par pur plaisir. Je photographie avec mon cœur tout autant qu’avec mes yeux. Et c’est ce plaisir que je veux partager avec vous en exposant ici mes photos plutôt que de les garder pour moi tout seul.